Je ne m'arrêterais pas avant d'avoir réussi!

Je ne m'arrêterais pas avant d'avoir réussi!

Rechute

Vendredi (hier, 29/01) i a été une journée très compliquée.

Cela a commencé au petit déjeuner, au lieu de prendre un sachet de biscuit petit déjeuner, j'en ai pris deux et la même chose à ma pause de 16h, j'en ai pris deux au lieu de un seul.

A 16h30, j'ai eu très envie de faire une crise et je me suis sentie très mal jusqu'à m'en rendre malade et à pleurer parce que je ne voulais pas "replonger"; Après midi très noire. Vous vous dites surement que c'est ridicule mais je vous assure que quand cela fait plus de 4 ans que vous faites des crises de boulimie tous les jours et que vous arrêtez c'est vraiement très dur de tenir. Je sais que c'est un peu exagérée mais c'est comme une personne accro au tabac qui souhaite arrêter de fumer. Non finalement ce n'est pas du tout exagéré parce que c'est exactement ca mais les gens en général comprennent plus facilement les gens qui arretent de fumer que les gens qui arrêtent de faire des crises de boulimie.

J'ai céder et fait une crise vers 17h, je n'ai donc pas diner ce soir là.

Je me sens de plus en plus fatiguée, je n'arrive même plus à suivre mes cours à la fac normalement, je m'oblige à aller aux TD (travaux dirigés) mais après mes TD qui ont généralement lieu le matin, je n'ai plus la force d'assister aux CM (cours magistraux) l'après-midi.

Il y a beaucoup de différence au fil des jours, je peux être très mal une journée et le lendemain ca va bien.

J'aurais donc tenu pour le moment au maximum 24 jours sans faire de crises.

 

 



30/01/2016
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres