Je ne m'arrêterais pas avant d'avoir réussi!

Je ne m'arrêterais pas avant d'avoir réussi!

J'ai besoin d'aide!

J'ai pas mal de choses à dire mais je ne sais pas par où commencer. Cela fait quelques jours que je ne me sens pas trés bien et que mes crises d'angoisses reviennent à répétition. La peur de le recroiser à l'iut et de me sentir encore mal surement, la peur des exposés oraux à repetition. Il est temps que je fasse quelque chose pour arreter ces crises d'angoisse.

 

 

Quand j'avais fais mon bilan de santé, l'infirmière m'a dit que si j'avais besoin de voir la psy de l'iut cela était possible. Je crois qu'il est temps de demander de l'aide. Je vais pas bien et c'est pas en me disant que ca va passer que je vais aller mieux. Je ne vais pas et je peux pas aller mieux seule, j'ai besoin d'aide. J'ai enfin le courage de l'admettre, j'ai besoin d'aide, j'ai beosin de parler à quelqu'un qui comprenne mes maux et qui puisse m'aider.

 

J'ai l'impression de ne faire que me tromper en ce moment, en particulier sur les gens. Des qu'ils ont eu ce qu'ils voulaient ils te lachent et tu deviens morte pour eux, c'est comme si tu n'avais jamais existé. Ils te disent qu'ils sont là, et aprés plus personne. Juste des grands manipulateurs.

Ou peut etre que finalement le problème vient de moi si je n'arrive jamais à faire durer un bon moment.  Mais ce n'est pas une raison de se comporter comme si je n'existait pas.

 

Heureusement, je sais que certains de mes amis ne sont pas comme ca et seront toujours là, même s'ils sont peu nombreux je sais que je pourrais toujours compter sur eux.

 

Je suis bien forcée de reconnaitre que j'ai besoin d'un suivi psychologique. J'ai le droit d'être pas bien mais je n'ai pas le droit de m'appitoyer sur mon sort et de ne rien tenter pour aller mieux. J'ai pas envie de me laisser faire, la vie est plus belle quand on va bien!

Je pensais que j'aurais plus jamais envie de me jeter par la fenetre ou d'avaler une tonne de medocs pour partir définitivement, mais ces idées reviennent et  j'en veux pas. J'ai pas envie d'etre une lache qui fui ses problèmes.

 

J'ai pris aussi une autre décsion: ne plus tomber amoureuse. A chaque fois que je m'accroche à quelqu'un cette personne finit par me jeter. C'est surement moi le problème mais ca fait tellement mal. Si je ne m'accroche plus et si je ne tombe plus amoureuse, je me protège déjà de cette douleur.

 

C'est décidé demain, je passe à l'infirmerie de l'iut et je demande de l'aide, j'en peux plus d'être sans arrêt mal.

Je crois que j'ai dit le principal de mon état d'esprit en ce moment. Je suis surtout perdue, je ne sais plus qui je suis, ca fait un peu "cliché" de dire ca mais c'est vrai je suis completement paumée, sur tous les plans. Sur le plan sentimental, sur le plan universitaire; je ne sais pas ou j'en suis ni ce que je veux.

 

 

 

 



27/04/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres